logo-medipac-idel

MEDIPAC® IDEL

Les obligations de contrôle de l’infirmier qui utilise MEDIPAC® IDEL

Lors de ses actes d’accompagnement à la prise médicamenteuse, l’infirmier doit vérifier que le pilulier est bien conforme à la prescription. Quelles sont alors ses obligations lorsque le pilulier est préparé par le pharmacien en traçabilité totale ?

La réponse est très claire sur le plan réglementaire. L’infirmier libéral qui utilise le pilulier MEDIPAC préparé en pharmacie en traçabilité totale a une double responsabilité : une obligation de vérification documentaire (le bon patient, au bon moment) et une obligation de vérification technique.

La première consiste, avant la toute 1ère utilisation du pilulier, à vérifier les documents de traçabilité : l’identité du patient, celle du pharmacien, la présence de la bonne ordonnance (scan) etc…  En scannant le QR code présent sur le pilulier, l’infirmier accède, grâce à son application MEDIPAC IDEL à l’ensemble de ces informations et peut en vérifier l’exactitude. Il va alors valider le fait que le pilulier est bien celui de la personne concernée, que le nom du pharmacien est exact, que l’ordonnance est bien présente, que c’est bien celle qui s’applique au patient à l’instant t et que le plan de prise correspond. Ce contrôle documentaire répond à une obligation de résultat : l’infirmier libéral s’assure que la documentation est présente et que les informations y sont concordantes. A ce stade, tout manque ou anomalie (défaut, incohérence, imprécision) doit être détecté. Il contrôle également que le pilulier est bien scellé et qu’aucune case n’a été ouverte. 

La deuxième obligation porte sur le contenu du pilulier. L’infirmier doit réaliser un contrôle visuel quantitatif : le nombre de gélules ou comprimés correspond bien à ce qui est spécifié sur l’ordonnance. En clair, il y a bien 3 gélules le matin, 2 au coucher… 

Il doit également réaliser un contrôle visuel qualitatif : grâce à son application MEDIPAC IDEL, il clique sur les alvéoles et vérifie au faciès la présence d’un comprimé sécable, d’un losange bleu, d’une gélule etc. S’il est évident que l’infirmier ne peut pas directement contrôler l’identité de la molécule présente dans le blister, il doit en revanche repérer toute erreur manifeste de nombre ou de formes et interroger le pharmacien en cas de doute. S’il ne décèle aucune non-conformité manifeste à ce stade, alors toute erreur de principe actif engagerait la responsabilité du pharmacien. L’application MEDIPAC IDEL est là pour enregistrer la preuve que son contrôle a été bien effectué.

En clair, une fois que l’IDEL a validé son contrôlé, c’est le pharmacien qui est en responsable en cas d’erreur médicamenteuse avérée. Le droit est très clair sur le sujet comme en atteste la consultation juridique réalisée par Francis Megerlin, professeur à l’université de Strasbourg en droit de la santé.

Demande de tutoriel

Formulaire de demande de convention SSIAD

L'application MEDIPAC® IDEL est téléchargeable depuis votre smartphone